« Googling ourselves ! | Accueil | Top 10 des articles les plus lus en 2009 d'après Journal Watch »

mardi 12 janvier 2010

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

kyste

Très difficile en biomédical de dépister les fraudes. Il faudrait pouvoir avoir accès aux données primaires de l'étude pour voir si éventuellement les chiffres ont été créées de toutes pièces, ça un logiciel peu faire (un bidonnage d'un auteur suédois a été démasqué comme ça, AINS et cancer dans le lancet). Il est possible par une analyse des données et en particulier des résultats statistiques de voir des anomalies. Ceci demande du travail. Un bon exemple est la rétractation de Cooperate encore dans le lancet. http://kystes.blog.lemonde.fr/2009/10/13/cooperate-la-chute/
L'autre possibilité c'est la bonne vieille enquête quand il y a des gros doutes (celebrex et un anesthésiste américain de renom).
Il est probable que beaucoup d'autres structures de cristallo de cette université disparaissent si on en croit l'édito.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

Sociétés de rédacteurs & recommandations