« Apprendre le métier de rédacteur d'une revue | Accueil | Lancet : auteurs naïfs ? rédacteurs complaisants ? Pas de solution… »

vendredi 22 juin 2012

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Shahmaei

Même si l'initiative du GERAR n'est pas d'être une revue à part entière, nous voulons avoir la prétention de produire de la "littérature grise". C'est dans ce sens que nous suivons cette démarche de questionnement autour des blogs.
1. quel est l'intérêt de mettre toutes les réponses, est ce que les articles scientifiques détaillent tout le détail des résultats d'études, analyse et argument de discussion
2. la question des critères est une démarche inévitable pour une lecture objective des blogueurs
3. langage inaproprié ou redondance du commentaire = annonce de non publication aux blogueurs avec motifs
4. quel est l'intérêt du blog si les réponses de commentaires ne sont pas systématiques
5. oui si la méthodologie est annoncée, objectivable et reconnue

NS

Philippe Charlier

Cher Hervé, lorsqu'on répond à un article du BMJ sur leur site web (BMJ online), et que l'on souhaite développer cette réponse dans un article au sein du même groupe éditorial, il est demandé d'indiquer le lien de la première occurrence en référence et je trouve ça très bien. Je suis pour la transparence dans les publications biomédicales et cette position éditoriale va dans ce sens.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

Sociétés de rédacteurs & recommandations