« Revues biomédicales et réseaux sociaux vont-ils se rapprocher ? Des corrections du NEJM suite à discussions sur un réseau | Accueil | Recherche : augmenter la valeur et réduire le gaspillage 2. Problématiques liées à la méthodologie, au management et à l'analyse des recherches. »

mardi 28 janvier 2014

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

docteurdu16

Bonjour,
Encore une fois les fondamentaux de l'EBM sont oubliés. Et ce qui ne manque pas de sel : parfois par leurs créateurs.
Nous ne le répéterons jamais assez : l'EBM (et quelle que soit la traduction en français que l'on peut choisir) est un questionnement.
C'est un questionnement dont la réponse, souvent (et heureusement) imparfaite tient compte comme chacun le sait (et feint de l'ignorer) de l'expérience clinique du médecin, des données actuelles de la science et des valeurs et préférences des patients.
Ce que vous décrivez ce sont "les données actuelles de la science", ce n'est donc qu'une infime partie de l'affaire.
J'ai écrit quelque part que l'EBM était la seule chance de la médecine générale. C'est ici : http://docteurdu16.blogspot.fr/2013/06/le-questionnement-de-levidence-based.html
Je le crois encore.

bluerhap

Merci pour ces diapos, est-ce que tu autorises leur utilisation dans un cours (sous réserve, évidemment, de citation de l'auteur) ?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

Sociétés de rédacteurs & recommandations