« RIAT commence à se montrer avec la publication d’un essai abandonné depuis 1993 (1447 patients) ! Surveillance avec l’ACE pour des cancers du côlon opérés PASSIONNANT | Accueil | Les auteurs de revues systématiques avec des liens d'intérêts recommandent plus facilement les médicaments : analyse de 26 revues systématiques sur les inhibiteurs de neuraminidase »

mercredi 19 novembre 2014

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Maisonneuve

Bonjour
merci, et très bonne référence à cette interview dans Nature. Intéressant.. et ils ne gagnent pas d'argent !!
Cdlmt

Gaétan

Dans une interview récente pour Nature, le créateur de Google Scholar donne une définition très sociale de son outil. La qualité des contenus ne semble pas entrer en compte.

"How do you know what literature to index?

'Scholarly' is what everybody else in the scholarly field considers scholarly. It sounds like a recursive definition but it does settle down. We crawl the whole web, and for a new blog, for example, you see what the connections are to the rest of scholarship that you already know about. If many people cite it, or if it cites many people, it is probably scholarly. There is no one magic formula: you bring evidence to bear from many features."

http://www.nature.com/news/google-scholar-pioneer-on-search-engine-s-future-1.16269

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

Sociétés de rédacteurs & recommandations