« Suggérer des reviewers lors de la soumission des vos articles : une 'arnaque' pour les revues qui se font pièger | Accueil | Les revues systématiques publiées dans les revues prestigieuses sont de meilleure qualité »

mardi 02 décembre 2014

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

thania

Dans le domaine médicale, être écrivain fantôme n'est pas trop bien. C'est un domaine très délicat.

docteurdu16

Bonjour,
Votre naïveté (?) me navre...
GSK interroge les auteurs maisons si GSK les traite bien. Pourquoi mordre la main de celui qui vous donne à manger et casser le clavier de celui qui écrit pour vous ?
C'est à mourir de rire.
La politique de l'expert mongering (fabrication des experts : http://docteurdu16.blogspot.fr/2010/12/expert-mongering-ou-la-fabrication-des.html) est le fondement de la statégie industrielle ; il existe à Paris et ailleurs des agences qui écrivent des articles, en anglais, pour des auteurs qui sont incapables d'écrire deux mots in English ; le rewriting industriel est une pratique généralisée sous la houlette du service médico-marketing des firmes.
Exagéré-je ? Sans doute non.
J'ai relevé à propos des instances vaccinales quels étaient les liens d'intérêt des experts (http://docteurdu16.blogspot.fr/2014/11/grippe-le-hcsp-extrapole-et-indique-au.html) et j'en ai eu le vertige.
Mais le pire vient de ceci : quand les auteurs rédigent vraiment ils ont tellement envie de plaire à leurs payeurs que ce sont les industriels qui doivent réécrire leurs textes dans un but moins promotionnel, pour rester crédibles.
Merci de m'avoir permis de dire deux ou trois trucs que tout le monde sait mais dont peu de gens parlent.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

Sociétés de rédacteurs & recommandations