« Taxonomie des rédacteurs géniaux : méfiez-vous des rédacteurs dont les décisions ne sont pas toujours argumentées | Accueil | GSK vaccins a analysé ses pratiques de publication : 415 auteurs ont répondu, et ont jugé la politique GSK était bonne »

lundi 01 décembre 2014

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Aliboron

Quittant le chemin des écoliers, et dérivant quelque peu : "Le problème, ce n’est pas que l’étude d’impact soit bidon, elles le sont toutes par construction, et tout le monde s’en tape, ministère compris, puisque c’est le pétitionnaire [d'une étude d'impact environnementale] qui choisit et paye son bureau d’étude. On surnomme d’ailleurs en interne les études d’impact des "Cherchez l’arnaque"...http://www.eauxglacees.com/Sivens-Testet-la-face-cachee-de-l

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

Sociétés de rédacteurs & recommandations