« Le manuel de style du Council of Science Editors : la 8ème édition est impressionnante | Accueil | Un serial-abstracter : on devrait trouver d'autres abstracts... merci aux détectives »

mardi 10 mars 2015

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Lesya Baudoin

Bonjour,
Je n'ai pas pu lire le texte intégral de l'article qui n'est malheureusement pas en accès libre.
J'ai fait un essai avec les publications de Jean Dausset Prix Nobel de la médecine 1980. Sur 668 publications 1945-1980 (période antérieure au Prix Nobel) de cet éminent chercheur français seules 75 se trouvent dans le périmètre des catégories A et B SIGAPS...Manifestement le Nobel Committee n'a pas utilisé le score SIGAPS, fort heureusement !
Par ailleurs les revues peuvent changer de catégorie SIGAPS d'une année à l'autre. Par conséquent, si l'on veut faite une recherche "propre" sur une période de plusieurs années, la requête doit être beaucoup plus complexe...

Gaétan

Bonjour,

Cet article décrit une méthode pour filtrer les résultats de PubMed où apparaissent désormais 1 million d'articles par an (dont moins de 1% en français). Les limites des catégories SIGAPS et du facteur d'impact sont connues mais ils ont le mérite d'exister.

Concernant les revues en langue française, l'équipe CISMeF participe justement à un nouveau projet ambitieux pour leur donner plus de visibilité : http://www.chu-rouen.fr/bdbfr/.

DOC

Bonjour,

Étonnant que le CISMEF, qui veut favoriser la langue française, se fonde sur les revues SIGAPS A et B et donc de ce fait exclut la totalité des revues en français.
De plus, le SIGAPS repose aujourd'hui sur l'Impact Factor que vous décriez si souvent sur ce blog.
Cet article est publié dans la "Revue d'Epidémiologie et de Santé Publique". Parfait. Quel est son score SIGAPS?
Merci

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

Sociétés de rédacteurs & recommandations