« La vie tranquille des articles rétractés : certains restent cités et sembleraient garder une 'valeur'... c'est ennuyeux | Accueil | Bonnes ressources pour rédacteurs sur Scholastica, une plateforme pour manager des revues (juridiques d'abord) »

jeudi 30 avril 2015

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Etienne Lemarié

Je suis tout à fait d'accord avec le commentaire de Jean-Paul Sculier. Cet article était pour le moins prématuré (faible effectif; course des revues pour la première publication) et avec conflits d'intérêt évidents.
EL

From Morocco

Bonjour
La nécessité ou plutôt l'obligation de l'OPEN peer review process, qui ne va certainement pas résoudre le problème de transparence mais à la limite l'améliorer.
Intéressent, Seraya Maouche a bien mentionné dans son commentaire le conflit d’intérêt; j'aimerais bien savoir où vous allez publier ces cas de fraudes.

Seraya Maouche

Bonjour,

Je ne suis pas pneumologue mais je confirme qu'il se passe des choses très grave à PLoS ONE. Je publierai bientôt quelques cas de fraudes et des mauvais comportments des gens qui gèrent ce journal. Cependant, je suis reviewer pour PLOS ONE et je peux vous confirmer que tout dépend de l'éditeur avec qui on travaille. J'ai eu récemment a travailler avec Prof Marià Alemany de Barcelonne, éditeur à PLoS ONE, et j'ai vu qu'il respecte les standards et les règles du peer-review.

Bien cordialement,
SM

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

Sociétés de rédacteurs & recommandations