« Les preprints : 10 règles simples pour comprendre une anomalie, car les preprints ne sont jamais imprimés ! | Accueil | Le partage des données progresse assez vite : 65 000 articles de PLOS ONE précisent comment accéder aux données »

mercredi 21 juin 2017

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

H Maisonneuve

Merci pour vos remarques : sujet difficile. Mais c'est maintenant le grand public qui consulte le plus les articles scientifiques...
L'ouverture de la science génère des enjeux nombreux. Le public va-t-il décider des politiques vaccinales ? On verra de nouvelles épidémies, et il faudra malheureusement en passer par des scandales pour que les scientifiques reprennent la main

Thomas

Bonjour,
Je ne suis pas complètement convaincu par cette idée. Si l'accès ne devrait pas être restreint au public pour des recherches financées par l'argent public, nous devons aussi nous poser la question de interprétation et de la compréhension.
Quand des papiers in-press se retrouvent dans des journaux grands publics avec des explications limitées, la semaine qui suit nous avons des patients avec des demandes sur ces points, peu étayés, peu discutés par les equipes travaillant sur ce sujet.
Que les consensus ou les recommandations de pratique soient accessibles, par contre semble très cohérent.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

Sociétés de rédacteurs & recommandations