« Le salami existe toujours... avec un cas de 33 articles pour une étude dans une revue indexée (Iran !) | Accueil | "On a enregistré ainsi des cas de plagiat de projets à l’ERC et à l’ANR"... où sont les rapports ? »

mercredi 21 mars 2018

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Maisonneuve

Bonjour,
merci pour votre commentaire. Savez-vous ce que les français sur l'Editorial board en pensent. Ils sont listés, mais je ne sais pas s'ils travaillent un peu pour la revue ?
Cdlmt
HM

Charles Theillet

Oncotarget semblait donner toutes les indications d'une revue décente, si ce n'est une capacité à répondre très rapidement pour l'acceptation des articles. Le nombre de numéros publiés par mois commençait effectivement à paraitre étrange.
Avons nous réellement affaire à une revue "prédatrice" ou frauduleuse, cette question mériterait une investigation un peu plus ouverte que la désindexation par Clarivate qui n'est pas une structure connue pour sa transparence. Il reste que nous sommes un certain nombre à avoir publié des données dont nous sommes fiers dans ce journal et à avoir l'impression d'être les otages d'un règlement de compte entre acteurs du marché particulièrement juteux de la publication scientifique.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

Sociétés de rédacteurs & recommandations