« Le bras armé de l'industrie : le business du New England Journal of Medicine participe au bio-creep (effet de glissade) | Accueil | Qui utilise Sci-Hub ? Analyse de 28 millions de téléchargement : 1 million d'articles médicaux téléchargés chaque mois »

jeudi 14 mars 2019

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Samir B.

Bonjour,

A propos de la vitamine D il me semble que seule une étude manque: un étude avec de très fortes doses (équivalentes d'une vie au soleil en méditerranée avec mains et visages au moins exposés à une lumière tantôt directe tantôt indirecte.
Mais je l'ai peut-être ratée ?

Pour donner une idée des doses autrement plus élevées que la supplémentation en général étudiée:

"When an adult wearing a bathing suit is exposed to one minimal erythemal dose of UV radiation (a slight pinkness to the skin 24 h after exposure), the amount of vitamin D produced is equivalent to ingesting between 10000 and 25000 IU.

A se poser des questions sur le surdosage.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3356951/

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo