« Ne pas rapporter les résultats des essais cliniques est une mauvaise conduite universitaire : encore 90 000 patients inclus pour rien ! | Accueil | "Un hospitalo-universitaire a volé des résultats, fait un NEJM et est devenu professeur"... les tutelles cautionnent ? »

mercredi 29 mai 2019

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Maisonneuve

Bonjour

votre commentaire est juste. En fait l'attribution de la paternité des articles dysfonctionne totalement.. impressionnant. De ce fait, chercher un responsable en cas de méconduite, de fraude devient complexe... personne ne semble être responsable.... En pratique, les auteurs sont les responsables, mais si les auteurs sont des auteurs cadeaux / honoraires, ils se défilent pour les responsabilités.

Cordialement

Pierre Rimbaud

Cette analyse me parait inepte. Co-signer un article, quelle que soit la position, c'est en assumer totalement la responsabilité. Et plaider "qu'ils n'ont rien fait" est pire des accusations pour des signataires "du milieu".
A mon avis, un simple collaborateur technique, incapable de juger la validité des résultats et des conclusions, ou qui n'a pas travaillé à les analyser en détail, ne devrait pas avoir le droit de signer.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

Sociétés de rédacteurs & recommandations