« Mauvaise qualité des résumés des essais randomisés dans les revues prestigieuses de cardiologie | Accueil | Universités Paris Diderot, et Lyon 1, Hôpital Robert Debré, Inserm : cautionnent-ils les revues prédatrices ? NON, bien sûr. »

vendredi 10 mai 2019

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

F68.10

Il faut effectivement arriver à faire revenir les opposants primaires à des positions un peu plus mesurées. Mais cela nécessite aussi donner des gages dans l'autre sens.

Mais c'est pas simple d'ouvrir ce débat à l'heure actuelle. Je l'essaie par exemple ici.

https://blogdroiteuropeen.com/2019/06/18/food-additive-e171-titanium-dioxide-a-sweet-danger-and-the-precautionary-principle-par-alessandra-donati/#comment-12973

Pendant plusieurs jours, je me suis demandé pourquoi mon commentaire n'apparaissait pas, et j'ai effectivement craint qu'il existe une forme de "politiquement correct" idiot qui nous condamne aux sursimplifications...

Maisonneuve

Très très bonne réflexion, mais les militants primaires, journalistes ou non, veulent faire peur.. au prix de dire n'importe quoi.
HM

F68.10

Oui. Défendons les.

Et n'oublions que les problèmes liés aux OGM et au glyphosate sont des problèmes bien plus politiques que scientifiques. Si on ne différencie pas les deux de manière claire, les opposants aux OGM et au glyphosate attaqueront la science en lieu et place de la politique. Pour la santé mentale du marché cognitif, permettons que les OGM et le glyphosate puissent être interdits sur des motifs politiques, y compris fallacieux, qui n'auraient rien à voir la science. Afin de protéger la science.

L'autorisation ou l'interdiction des OGM et du glyphosate constitue un problème bien mineur par rapport à la problématique bien plus générale et bien plus lourde de négation de la science. Ne donnons pas d'armes aux négateurs de la science, quitte à devoir pour cela interdire les OGM et le glyphosate. (Pas sûr que ça marche...)

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

Sociétés de rédacteurs & recommandations