« Lancet Global Health publie un article en français, BRAVO. Exclusion des francophones dans la recherche | Accueil | les premiers auteurs sont 38 % plus susceptibles d'être les responsables des inconduites scientifiques »

mardi 28 mai 2019

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Marthe Quélier

La place des patients dans les essais cliniques, en oncologie notamment, est complètement à repenser en France ; ils ne se plaignent pas, ne revendiquent pas car ils sont "piégés" par leur maladie et pris dans une idéologie du "don" bien entretenue par les médecins. Quant à l'accès à l' information sur ce sujet (patients et grand public), nous sommes à l'âge de pierre. Le CNR ne semble pas beaucoup s'en soucier.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

Sociétés de rédacteurs & recommandations