« WCRI2019 : L'intégrité de la recherche progresse en France, mais les Universités semblent ne pas être motivées | Accueil | Médecine d'urgence : 44 % des résumés d'essais randomisés contrôlés négatifs avaient des spins ! »

vendredi 07 juin 2019

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

F68.10

De toutes façons, des qu’on critique la surmédicalisation, on critique implicitement les médecins, et des qu’on critique un médecin, on se prend des coups dans la gueule. Le jour où les médecins arrêteront de se prendre pour des scientifiques et écouteront des critiques sans tomber dans tous les biais cognitifs répertoriés dans rationalwiki un par un tout en traitant leurs critiques de platistes, on aura fait du progrès.

En attendant, qu’ils continuent à surmédicaliser le plus possible. C’est ainsi que le problème finira in fine par apparaître.

Il y a quelques semaines, j’ai rencontré une pauvre fille dans sa vingtaine dans la rue qui me disait qu’elle prenait 22 médicaments par jour... Rien ne me fera croire qu’une telle médicalisation est scientifiquement justifiée.

Sinon, j’ai effectivement un protocole de recherche qui prouverait assez facilement l’efficacite de l’homeopathie: prenez des gens qui gobent 22 médicaments par jour, et remplacez tous leurs médicaments par de la fiente de canard potentialisee a 150 CH. Résultats presque garantis. Ne me remerciez pas: appelez moi plutôt Galilée, en toute modestie.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

Sociétés de rédacteurs & recommandations