« La P value a de moins en moins de succès dans les revues... avec le NEJM.. préférez les intervalles de confiance | Accueil | Publier dans une revue médicale étudiante est prédictif d'une carrière universitaire : exemple de New Zealand »

lundi 29 juillet 2019

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Maisonneuve

Merci pour votre commentaire.
Il y a semble-t-il deux situations :
1) les résultats de l'étude de GE Séralini n'ont pas été confirmés par trois études avec des financements publics ;
2) Il est évident que ces données ne résolvent pas toutes les incertitudes liées aux OGM. Toutes vos interrogations sont légitimes.
Cordialement

C.Laurent

- "les zozos militants" rangés dans la rubrique "truands" ? Qui est visé en premier? Apparemment M. Kuntz qui publie un document d'opinion dans une revue sans comité de lecture éditée par un Think tank explicitement politiquement positionné dans la défense d'une économie libérale ? Ou d'autres ? Quoi qu’il en soit, n’est-il pas dommage de ne pas plutôt mettre en valeur les magnifiques travaux de l'histoire des sciences sur les liens d'intérêt et la production délibérée de l'ignorance qui sont tellement intéressants (Proctor par exemple sur le tabac ("Golden holocauste", traduit par M. Girel)).Les sciences sociales existent et peuvent être heuristiques.

- "Le fait qu'un organisme soit génétiquement modifié (OGM) ne présente pas en soi de risque pour la santé." Ah? On démontre comment, l'absence de risques à long terme en situation réelle de l'usage d'OGM ? On démontre comment que le largage dans l'environnement de gènes de résistances aux antibiotiques n'aura pas d'effets sur la santé publique (ex. Maïs 863 variété interdite à la culture en Europe)? On démontre comment l'absence de conséquence de la perte de biodiversité cultivée associée à ces pratiques culturales ? Etc.
Il me semble que dans un blog qui se veut indépendant la réflexion sur les conséquences des choix technologiques mérite mieux que l’amalgame et l’anathème sur toute personne soulignant un possible effet négatif à l’usage d’OGM (-et des pesticides qui vont avec-). Sauf s’il s’agit, une fois de plus, de se faire l’écho des refrains écrits pour justifier une voix technologique et une seule. Dans ce cas, mes remarques sont sans objet.
Catherine Laurent

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

Sociétés de rédacteurs & recommandations