« Encore un article initialement refusé a conduit à un prix Nobel : est-ce que le peer review supprime l'innovation ? | Accueil | Rigidité cadavérique (7/10) : montrez vos données... et trop de chercheurs refusent encore de les montrer »

jeudi 17 octobre 2019

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Antoine Poichotte

Deux choses :

- sans parler de malhonnêteté, on a parfois des soucis avec l'informatique : https://www.presse-citron.net/une-simple-erreur-de-code-a-potentiellement-fausse-plus-dune-centaine-detudes-scientifiques/
Ce qui montre bien l'intérêt de refaire les études.

- vécu lors de mon internat d'orthopédie : un collègue devait faire une thèse sur les fractures du poignet dans un "grand service" parisien. Il voit son patron pour lui expliquer qu'il avait un problème avec les évaluations des douleurs post-opératoires. La douleur n'était évaluée en consultation que dans 50% des cas. Réponse du patron : " si rien n'est mentionné, c'est que le patient n'a pas mal ". Je ne sais pas comment a été jugée sa thèse...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

Sociétés de rédacteurs & recommandations