« Les PhD en biomédecine connaissent des formes graves d'inconduite scientifique de la part de leurs établissements de recherche | Accueil | Les critères de paternité des articles varient beaucoup selon le domaine scientifique »

jeudi 24 octobre 2019

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Jean-Pierre Boissel

Je n'ai pas encore lu l'ouvrage de Gilbert Kirkorian dont la lettre d'Hervé Maisonneuve vient de me faire découvrir l'existence. Mais puisque ces échanges concernent l'affaire du Médiator, je voudrais ajouter brièvement une pierre à la réflexion qu'elle suscite. Le Médiator a été mis sur le marché avec une indication (bizarrement formulée d'ailleurs) dans le diabète II. Or, si un effet sur la glycémie de diabétiques a pu être démontré, d'ailleurs postérieurement à la mise sur le marché, aucun effet sur la morbi-mortalité de ces patients n'avait été recherché. Le régulateur vivait encore à l'époque (pas beaucoup de changements encore aujourd'hui) avec l'idée contestable et contestée qu'il suffisait de diminuer la glycémie de ces patients pour que leur pronostic s'améliore. Sorte de prétérition dommageable pour les malades que les diabétologues défendaient bec et ongles, et dont le régulateur avait fait sa ligne de conduite. Il est difficile de mettre un mode de raisonnement au banc des accusés. C'est pourtant, pour moi, le premier coupable dans l'affaire du Médiator.
Déclaration de conflit d'intérêt de l'auteur de ce commentaire : 1) Gilbert Kirkorian et un ami et soigne certains membres de ma famille ; 2) pour tester une hypothèse que j'avais faite sur le traitement des lésions de re-perfusion au cours de l'infarctus du myocarde aigu, j'ai réussi à faire financer par le laboratoire Servier un essai randomisé contre placebo de 10 000 patients (ce qui contredit l'assertion selon laquelle ce laboratoire ne soutenait pas la recherche... évitons, sur un sujet aussi grave, le "haro sur le baudet").

Maisonneuve

Bonjour,
je suis bien d'accord avec les dépositions de G Bardelay. Les pratiques de Servier n'étaient ni acceptables, ni défendables.

Ne confondons pas :

1) Des positions contre des industries, des cardiologues, en ajoutant tous les acteurs qui ont utilisé ce médicament, dont les médecins qui ont prescrit, les institutions qui n'ont rien fait, et ceux qui ont protégé des collègues,... Il y a beaucoup de responsables... En ce sens, J Bardet pose des questions très dérangeantes.. si dérangeantes qu'il est plus facile d'avoir des arguments pour ne pas répondre. Il ne défend pas les pratiques de Servier.

2) La causalité qui est une question scientifique, et la lecture critique des publications est un exercice que peu de protagonistes font (pour ceux qui savent faire).. il est plus facile de lire une conclusion sans se demander où sont les preuves.... G kirkorian pose des questions dérangeantes : il faut avoir lu son livre pour pouvoir le critiquer.

Ne mélangeons pas : Qu'il faille fermement condamner ces pratiques est évident. Qu'il faille se poser les bonnes questions scientifiques est évident.

Ce n'est pas parce que ces pratiques scandaleuses ont existé qu'il faille penser qu'elles existent encore : il faut des arguments, et je ne sais pas (je n'ai aucun contact avec les protagonistes de cette histoire ; je connaissais JM Abadie).

Cordialement

Alain Siary, Médecin Généraliste formateur à la SFTG, membre du groupe Princeps et du Collège de la médecine Générale

il y a quelque chose de profondément malsain dans les propos de ces 2 auteurs .Manifestement ils éprouvent de la sympathie pour ce laboratoire . Le commentaire de Dominique Dupagne à propos de Bardet est encore probablement trop gentil . Quant à Gilbert Kirkorian qui compare la mise en accusation de Servier à une scène de lynchage , je le soupçonne fortement derrière son approche "scientifique" de manquer d'objectivité .
Il faut dire les choses comme elles sont : ce laboratoire n'a jamais favorisé la recherche scientifique, les publications concernant la plupart de ses médicaments sont d'une particulière nullité scientifique . Quant à ses pratiques vis à vis des médecins qui dénoncent les dangers potentiels de ses produits , elle s'apparentent à des PRATIQUES MAFIEUSES : menaces vis à vis d'un cardiologue qui mettait en cause le Médiator, menaces par ses avocats de poursuites en diffamation quand on doute de la qualité de ses produits etc . Ce qui est scandaleux dans cette affaire, ce n'est pas le soi-disant lynchage que dénonce l'auteur de l'ouvrage présenté, mais l'OMERTA , particulièrement de certains cardiologues , dont les associations ont été généreusement arrosées par ce laboratoire.
L'intervention de Gilles Bardelay au procès du Médiator rend bien compte des pratiques scandaleuses de Servier.

Gilbert Kirkorian

Dans ce livre, je rapporte le résultat d'une analyse critique des études cliniques publiées sur le Mediator.
Chacun, notamment s'il est médecin et donc a fait des études universitaires de 3ème cycle, peut en vérifier par lui-même les arguments
Je suis prêt à répondre à toute question portant précisément sur ces arguments

Maisonneuve

Bonjour
votre demande est légitime. Je vais demander à l'auteur
Cdlmt

David

Serait-il possible d'avoir une vision claire des conflits/liens d'intérêts (études sponsorisées, invitation congrès..) de cet auteur avec les laboratoires Servier dans les 20 dernières années.
Il n'est pas précisé dans ce post si cela figure dans l'ouvrage et si les données sont complètes.
Vu l'importance du sujet et la conséquence que ce traitement a eu pour certains patients exposés, cela apparaît comme une information indispensable.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

Sociétés de rédacteurs & recommandations