« COVID-19 : la plupart des études cliniques en cours apporteront de faibles niveaux de preuve | Accueil | Les publications manipulées et dépassées par les réseaux sociaux ? Soutenez D Raoult pour 243 € ! »

vendredi 07 août 2020

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

pomme

Merci Monsieur Alain Siary de votre commentaire.

Chacun ses références mais celles du Aquilino Morelle, pointant quoi que se soit, rappellent beaucoup plus les frasques à l'Elysée de ce tout petit monsieur et de ses chaussures, et sont donc particulèrement mal venues.

Futur-antérieur

"D Raoult ne fait plus partie de ce conseil (je n'ai jamais compris son comportement)."

Si une bonne âme pouvait nous indiquer quelque article éclairant cet épisode initial elle ferait effectivement œuvre utile.....

Ce dont je crois me souvenir (que j'évoque avec beaucoup de réserve car tout ceci ne m'avait alors guère intéressé) c'est que D. Raoult avait claqué la porte d'avoir constaté que des décisions avaient été arrêtées, des appréciations exprimées et qu'il n'appréciait guère, avant qu'il n'arrivât. Est-ce exact ? Est-ce suffisant ?

Alain Siary

"Cette crise a mis en évidence un système orienté vers le soin et pas vers la prévention" . Ce problème est chronique et très antérieur à cette pandémie . Après le scandale du sang contaminé,un livre intitulé " la défaite de la santé publique " d'Aquilino Morelle en 1996 pointait cette carence de la santé publique propre à la médecine en France ,due à "la très grande faiblesse institutionnelle, politique et culturelle " dans ce domaine .Privilégier le soin au dépens d'une politique collective fondée sur la prévention qui se situe souvent en amont de l'action médicale proprement dite, c'est avoir une foi aveugle en l'efficacité de la médecine de soins en délaissant ce qui n'en relève pas,considéré comme quantité négligeable et non valorisante pour la profession médicale .

Maisonneuve

Merci pour vos commentaires auxquels j'adhère totalement.
The Lancet Global Health a fait quelques traductions en français... https://www.redactionmedicale.fr/2018/02/lancet-global-health-un-flirt-bienvenu-avec-la-langue-fran%C3%A7aise-la-recherche-au-niger-comme-exemple.html

Mais cela va-t-il durer ?
Cordialement

Tapas97

Précisons aussi que cet article n'a pas été révisé par les pairs, c'est un texte de commentaire qui ne prend pas de recul sur le rôle de ces auteurs dans la gestion de la crise...

TAPAS92

Qu'est ce que cela m'énerve quand les responsables médicaux (qui ont géré nos crises, qui sont payés par nos impôts) s'expriment dans les journaux de langue anglaise (Impact Factor ? Ego ?), sans qu'une traduction en français ait été négociée avec le journal anglophone et publié dans un journal français. Ils nous ont déjà fait le coup, entre autre, avec les attentats de 2015 (https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(15)01063-6/fulltext)

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

Sociétés de rédacteurs & recommandations