« COVID-19 : un peu de hauteur, pour décrire les erreurs sans trop accuser... Bon livre du rédacteur en chef du Lancet | Accueil | COVID-19 : la plupart des études cliniques en cours apporteront de faibles niveaux de preuve »

mardi 04 août 2020

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Futur-antérieur

Bonjour(nalologiquement vôtre),

La journalologie existe donc, ou devrait exister...puisqu'il existe désormais un nom pour désigner cette chose objet de tous vos soins et de vos espoirs. Reste à en aviser l'Académie, ultime abri de la déesse aux yeux pers ! Tâche ardue : nos cousins canadiens eux-mêmes n'ayant pas encore -si l'on en croit les versions (en) et (fr) du Ottawa Hospital- pas encore proposé de traduction pour journalology...Une tentation pour l'INPI ?

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

Sociétés de rédacteurs & recommandations