Les revues scientifiques devraient arrêter de publier des articles sur des transplantations en Chine

chine transplantsVoilà un chercheur qui ne peut pas aller faire du tourisme en Chine car cet article d’avril 2021 dans le BMJ est documenté et engagé. Le message du sous-titre :

Des allégations poignantes mais crédibles font état de prélèvements forcés d’organes à grande échelle sur des prisonniers d’opinion.’

Adnan Sharif est néphrologue à Birmingham, Angleterre, et son point de vue est terrible sur ce qui se passe en Chine :

  • les données officielles ne sont pas crédibles ; très peu des organes solides transplantés peuvent avoir été donnés avec un accord explicite ;
  • un hôpital a une activité de transplantation sur 46 000 m2 avec 500 lits et des milliers de transplantation par an ; les courtes listes d’attentes, et les planifications montrent que des organes sont disponibles sur demande ; des prisonniers ont des examens qui font supposer la préparation d’une transplantation ; des prisonniers d’opinion sont tués à la demande ;
  • la Chine dénie cette situation, n’accepte pas d’investigation indépendante ; des représentants de la Société de Transplantation et de l’OMS n’ont pas accepté de répondre au BMJ ;
  • la recherche dans le domaine de la transplantation ne peut pas être éthique et respecter les règles internationales ; des revues ont des règles pour ne pas publier des recherches sur les transplantations non éthiques ; 90 % des 445 publications chinoises en transplantation ne respectent pas les demandes des revues, et quelques rétractations ont été observées ;
  • la Chine n’est pas seule (Egypte, Inde, Philippines seraient concernées) mais c’est le pays le plus opaque.

Ce n’est pas le premier article de ce type. En 2017, sur 564 transplantations hépatiques, des chercheurs demandaient la rétractation des articles. Un appel pour 400 rétractations n’a pas eu de suite. En pratique, rien ne se passe…..

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer