ignobel

Prix Ig Nobel 2021 : le prix de médecine montrant que l’orgasme débouche le nez

La cérémonie 2021 des IgNobel était virtuelle comme en 2020. La visualisation de la vidéo est un bon moment de détente, mais aussi de formation/information, car les prix récompensent de vraies recherches. Le programme de la cérémonie, avec le thème, les musiciens, la chorale, les lancers d’avions en papier, etc… et la vidéo de 1 h 29 sont en ligne, ainsi que la liste des 10 prix.  La liste est longue et je n’en commente que quelques uns, bien que tous méritent lecture, car il faut RIRE et PENSER. Tout est humoristique, et voir d’anciens prix Nobel, comme Frances Arnold pour la chimie en 2018 (elle avait rétracté un de ses articles), remettre les prix est un bon moment. Ils ne se prennent pas au sérieux. Comme les autres années, ils gagnent dix trilliards de dollars du Zimbawee, ainsi qu’un document pdf pour imprimer et construire leur trophée !

ignobleIl y a des conférences 24/7 : un chercheur fait une description technique de sa recherche en 24 secondes, puis un résumé clair en 7 secondes 7 mots  (interruption par de la musique). Félicitons surtout Françoise Brochard de l’Institut Curie (voir à 25 minutes de la vidéo, et l’image ci-contre) pour sa conférence sur Babar avec son excellent résumé ‘Vous êtes tous de la matière molle‘.

Le prix IgNobel de biologie revient à des suédois, et je ne peux pas traduire : Susanne Schötz for analyzing variations in purring, chirping, chattering, trilling, tweedling, murmuring, meowing, moaning, squeaking, hissing, yowling, howling, growling, and other modes of cat–human communication. Vous saurez tout sur les comportements des chats, et sur leurs relations avec les hommes. Ils ont publié 5 articles sur le sujet ! Dans la vidéo, S Schötz immite tous les bruits étudiés ! Un grand moment.

Le prix IgNobel de chimie est remis pour ‘chemically analyzing the air inside movie theaters, to test whether the odors produced by an audience reliably indicate the levels of violence, sex, antisocial behavior, drug use, and bad language in the movie the audience is watching..‘ Le prix Nobel présentant le sujet regrette le manque d’études sur les odeurs !

Le prix IgNobel d’écologie pour des espagnols et iraniens, remis par F Arnold qui mâche un chewing gum et échange le sien avec l’auteur principal. Leur article dans Scientific Reports a pour titre ‘The wasted chewing gum bacteriome‘, et la présentation en musique sur une chanson des Beatles. En bref ‘Our results reveal that the oral microbiota present in gums after being chewed, characterised by the presence of species such as Streptococcus spp. or Corynebacterium spp., evolves in a few weeks to an environmental bacteriome characterised by the presence of Acinetobacter spp., Sphingomonas spp. and Pseudomonas spp.’

Le prix IgNobel d’économie récompense un chercheur de Montpellier (voir à 35 minutes avec sa présentation) ! Pavlo Blavatskyy is a member of the Entrepreneurship and Innovation Chair, which is part of LabEx Entrepreneurship (University of Montpellier, France) and is funded by the French government (Labex Entreprendre, ANR-10-Labex-11-01). En bref, à partir du BMI (photos de visage), il émet l’hypothèse que les pays dans lesquels règnent la corruption ont des politiciens plus gros que ceux des pays moins corrompus. Voici le résumé de l’article : ‘We collected 299 frontal face images of 2017 cabinet ministers from 15 post-Soviet states (Armenia, Azerbaijan, Belarus, Estonia, Georgia, Kazakhstan, Kyrgyzstan, Latvia, Lithuania, Moldova, Russia, Tajikistan, Turkmenistan, Ukraine and Uzbekistan). For each image, the minister’s body-mass index is estimated using a computer vision algorithm. The median estimated body-mass index of cabinet ministers is highly correlated with conventional measures of corruption (Transparency International Corruption Perceptions Index, World Bank worldwide governance indicator Control of Corruption, Index of Public Integrity). This result suggests that physical characteristics of politicians such as their body-mass index can be used as proxy variables for political corruption when the latter are not available, for instance at a very local level.’

Le prix IgNobel de médecine est génial (à 38 minutes): ‘demonstrating that sexual orgasms can be as effective as decongestant medicines at improving nasal breathing.’ En bref, si vous avez le nez bouché, il y a un bon traitement. Voir les méthodes avec 18 couples (36 participants), un accord du comité d’éthique… tout est sérieux.

Allez écouter les autres prix dont celui de la paix (porter la barbe protège des coups sur le visage) ! En physique, l’étude des collisions entre piétons. Puis le transport des rhinocéros !

Je remercie la 200 ème newsletter de TheMeta.News et Sylvain Deville (@DevilleSy) qui m’ont rappelé cette cérémonie.

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer