Les collaborations entre chercheurs chinois et américains diminuent : espionnage scientifique ?

dual us china affiliationsC’est Richard Van Nordeen qui publie dans Nature, le 30 mai 2022, un point de vue intitulé ‘The number of researchers with dual US-China affiliations is falling‘. Il y a des données et deux figures, dont l’une reprise dans ce billet. Les données ont été extraites de Scopus et Web of Science. un preprint a été déposé sur arXiv et un article viendra sur ces sujets. Sur 2021, on peut supposer une influence de la COVID-19, mais ce n’est pas le facteur principal.

Le nombre d’articles avec des signatures doubles (le chercheur a deux adresses d’affiliation) était de 15 000 en 2018, et de 12 500 en 2021. Nous savons que les publications mondiales sont signées pour 19 % par des chinois, et 18 % des américains (données 2018). La cause principale serait politique.

Je traduis une citation d’une sociologue anglaise : « La double appartenance était autrefois considérée comme une marque d’honneur, mais elle est aujourd’hui teintée par la crainte de l’espionnage scientifique.« 

Partagez cet article sur les réseaux:
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer