La discussion de votre manuscrit est facile à écrire

C’est étonnant de constater que beaucoup d’auteurs d’articles originaux ne savent pas comment écrire la discussion. Certains procrastinent ! Cette partie est simple, elle demande de la réflexion, et doit être écrite sans attendre la fin Bjade la rédaction du manuscrit. Les instructions aux auteurs de la revue British Journal of Anaesthesia (BJA) suggèrent de faire des paragraphe pour la discussion : ‘This is an important part of the manuscript but it should not be too long, usually no more than three pages.’ Ces suggestions sont utiles quel que soit le domaine de rédaction. Sans reprendre toutes les directives de BJA, oici les 7 parties :

  • State main findings : c’est une réponse à la question de recherche sans répéter les résultats ;
  • Relation to previous studies : voir l’introduction qui a détaillé ces études antérieures ;
  • Why are they different/same : suggérer des hypothèses ;
  • Additions to knowledge of the subject : les implications de vos résultats ;
  • Weaknesses and strengths in study : insistez sur vos forces d’abord ;
  • Future studies
  • Conclusions

Trop de discussions sont une pseudo revue de la littérature mal faite, ou une répétition des résultats. Une discussion courte, bien construite permet de valoriser votre travail auprès des relecteurs.

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer

vulputate, sit at elit. nunc et,