Une impunité française : excellente série de 6 articles sur le plagiat (Le Monde)

Pendant la période estivale de 2021, Le Monde a publié 6 articles sur le plagiat. C’est intéressant de plagiat le mondeconstater que le plagiat est parfois toléré en France. C’est une situation particulière..  Félicitons les auteurs de ces articles du Monde, car les plagiaires ne reconnaissent pas souvent leur fraude, même devant des évidences. Oui, le plagiat est une fraude en Science.

Des auteurs ont été condamnés par les tribunaux et ont continué leur profession sans difficultés…

  1. Le 14 juillet 2021, c’est Helène Maurel, spécialiste du plagiat qui a signé le premier article  : ‘Les plagiaires, ces usurpateurs peu inquiétés de la littérature française‘. Voici un des intertitre : En 1982, les éditions Fayard justifient ainsi les emprunts de Jacques Attali : notre auteur (…) semble brouillé avec un signe de ponctuation « les guillemets » ;
  2. L’article du 21 juillet était intitulé : ‘Henri Troyat, la hantise du faux-semblant‘ ; une condamnation de 2003 (4 ans avant sa mort) jette le trouble sur la production de cet auteur prolifique ;
  3. Puis le 28 juillet, c’est H Maurel qui signe un article : ‘« La Bicyclette bleue », de Régine Deforges : autant en emporte la copie.’ C’est la mise en évidence d’une jurisprudence fluctuante (acquittement en appel), car ce sont une centaine de pages de ‘Autant on emporte le vent’ (M Mitchell) qui ont été plagiées…  nous avons observé le même comportement en médecine ;
  4. L’article du 4 août démontre l’impunité avec un cas reconnu par une condamnation, qui n’a pas empêché l’attribution de prix littéraires : ‘Une autrice prolifique et primée, malgré sa condamnation pour « contrefaçon » : Calixthe Beyala, l’effrontée du plagiat‘ ;
  5. L’article du 11 août concerne les plagiats d’Alain Minc, avec le titre : ‘Alain Minc explique ses plagiats, entre « circulation des idées » et « jurisprudence idiote »‘ ; Alain Minc a accepté de répondre au Monde, et apporte ses arguments pour justifier le plagiat ; surprenant, mais cela mérite lecture et en dit long sur la justification du titre de la série du Monde : Impunité française !
  6. L’article du 18 août concerne un chercheur : ‘Etienne Klein, plagiaire « à l’insu de son plein gré »‘. En novembre 2016, L’Express révèle que le physicien s’est livré à de multiples plagiats dans ses ouvrages et articles. La liste des plagiés est interminable : Stefan Zweig, Emile Zola, Bertrand Russell, Jean Cocteau, Roman Jakobson, Emil Cioran, Clément Rosset, Philippe Claudel… Rare cas en France pour lequel une sanction a été prise car E Klein a refusé de démissionner de son poste de président du CA de l’Institut des hautes études pour la science et la technologie. La fin de ses fonctions a été signée par Thierry Mandon et François Hollande ! Sur Twitter, E Klein a tendance à minimiser ses fraudes, et il a beaucoup de soutiens parmi ses pairs.

Soutenons Le Monde et pas les plagiaires qui ne veulent pas reconnaître leurs erreurs. Cette impunité française est évidente : un PU-PH gériatre à Tours, avec 7 rétractations pour plagiat, ne semble pas inquiété… Circulez, y rien à voir à Tours ! Etonnant, NON : Le plagiat, une impunité française !

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

2 commentaires

  • Eh bien ! Cela rachète partiellement Le Monde d’avoir publié une série d’articles à la gloire de Steiner et de l’anthroposophie…
    Comme je l’ai écrit dans une revue de cancérologie dont je m’occupe : « Cet occultiste multicarte autrichien est à la philosophie ce que la fanfare municipale de Gleux-les-Lure est à l’Orchestre philharmonique de Vienne ». Je tiens le tiré-à-part de l’article à la disposition des lecteurs de ce blog).
    Et à propos de la place d’honneur qu’a la France dans le domaine du plagiat (et de l’inertie des tutelles vis-à-vis de la fraude scientifique) je ne peux finalement que donner raison à Leonid Schneider sur son blog (alors que je trouvais qu’il exagérait : « I think characters like Mucchielli, Chabriere and of course Raoult himself are merely toxic symptoms of much bigger problems French academia has. France gets once again bitten on its arse by allowing its academia to become a rotten feudal state run by fraudsters, bullies, quacks, imposters and cretins ».
    Cordialement
    JR

    Répondre
  • Merci pour ce commentaire, et bravo pour la citation de Leonid Schneider.
    Toutes ces polémiques Raoult, IHU, etc… sont facilitées par des complices… le CNOM ? les Agences ? l’Université Aix-Marseille ? les anciens DG de l’AP-HM ? les financeurs de l’IHU ? la liste serait longue….

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer