Publié après 2 ans, 7 refus et l’avis de 24 reviewers….. il y a toujours de l’espoir

Nous avons tous connu des articles qui passent de journaux en journaux avant d'être publiés… ceci dure quelques mois ou années..  avec des avis de nombreux reviewers, dont certains contradictoires…..  Le témoignage de Richard Smith dans le Journal of Medical Screening nous interpelle (septembre 2011). R Smith explique le chemin d'un article publié le 4 mai dans PLoS One : "Une version de l'article a d'abord été soumise au BMJ en mars 2009. L'article a été finalement publié dans PloS One en mai 2011, plus de 2 ans après la soumission initiale. Pendant ce temps, l'article a été rejetté 7 fois par 4 journaux, y compris PLoS One à la première tentative, et évalué par 24 reviewers."

Cet article illustre le coût faramineux du peer review, avec 150 millions de £ au Royaume Uni par an (et au moins 2 milliards de dollars dans le monde, à un taux horaires de 50£). Pour cet article, 24 reviewers, avec au moins 4 heures pour chacun soit au moins 100 heures de travail d'experts…..  puis 2 ans pour publier….   et terminer dans PLoS One en payant 1500 § pour être publié…

Pour R Smith, le post-publication peer review doit remplacer d'urgence le pre-publication peer review.. Mais le post-publication peer review ne doit pas correspondre aux commentaires de blogs sur les articles.. Il faut l'organiser…. l'inventer… Dans le BMJ, environ 30 % des articles publiés auraient des lettres très critiques… est-ce le post-publication peer review ?

J'ai rencontré une équipe française qui a terminé des études exceptionnelles, et dont les articles ne sont pas publiés après 7 ans, de nombreuses correspondances avec reviewers et journaux, pour de multiples raisons liées aux journaux et aux auteurs….  Avez-vous des témoignages ?

Smith R. Screening for cardiovascular disease using age alone: reflections on a paper peer-reveiwed as both 'radical' and 'unsurprising'. Journal of medical screening 2011;18:113-114.

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Un commentaire

  • Je voulais simplement faire remarquer que le dernier prix Goncourt a été attribué à Alexis Jenni dont le manuscrit a été, si j’en crois ce que j’ai lu, refusé 17 fois. Il faut donc relativiser.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer