Encore de mauvaises pratiques d’un rédacteur en chef qui a dû démissionner.. c’est la vie des revues prédatrices

Les pratiques des comités de rédaction sont peu évaluées, alors que certains rédacteurs n'ont aucune compétence de rédacteur. The Scientist nous explique en juillet 2013 une histoire complexe d'un rédacteur en chef russe qui doit être autoritaire. Ce rédacteur en chef de 2 revues : British Journal of Medicine and Medical Research et International Research Journal of Pure and Applied Chemistry   Ce sont 2 revues publiées par ScienceDomain, une maison d'édition indienne (avec adresses à Londres et aux USA (Delaware). ScienceDomain demande 500 $ pour tout article publié (mais discount actuellement pour 100 $ ! ScienceDomain fait partie de ces maisons d'éditions dites prédatrices, selon la liste de Jeffrey Beall. Les articles de ces revues sont mauvais, peut-être volés mais tout est assez bien fait pour tromper. Les facteurs d'impacts sont inexistants ; pour IRJPAR, on peut même lire "IF: 2013 still computing", un non-sense !!!! Sur ce site, tout est incohérent.

Le rédacteur qui a démissionné le 10 juillet est un biochimiste russe (Moscou), Dimitry Kuznetsov, et il a été remplacé par 5 rédacteurs. Il a démissionné suite à des accusations diverses : invention de références, inventions de données,..  discutées dans un article de The Scientist le 2 juillet. Depuis 1994, ce chercheur est suspect, et il défend des théories de créationnisme…   Ses publications n'ont pas pu être reproduites, etc..   Il se défend toujours avec énergie, mais pas d'investigation de son institution russe, etc..   Immobilisme…

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer