Les auto-citations fortement suggérées aux auteurs par les reviewers : phénomène fréquent ou pas ? acceptable ?

Cet article de canadiens et hollandais dans « Journal of Psychosomatic Research’ me semblait dur à lire (janvier 2015, numéro 1)… mais, avec concentration et une heure, il est très documenté, factuel. Les méthodes sont excellentes, et on sent un travail bien fait qui donne confiance. Ils ont évalué les avis de 526 reviewers ayant évalué 276 manuscrits soumis au J Psychosomatic Research en 2012. Tout est très très détaillé avec de nombreux résultats. Le message principal, à partir de l’analyse de 616 avis de lecture, est :

  • sur 616 avis, 171 (28 %) contenaient au moins une suggestion de références ;
  • il y avait 428 citations avec des références suggérées ;
  • 122 des 428 références (29 %) étaient des citations d’articles du reviewer ;
  • les références à des articles du reviewer avaient moins de justification rationnelle que les références à d’autres auteurs…. normal !

Cet article est documenté, et c’est la première fois que l’on a des données précises : est-ce généralisable à la biomédecine ? Je ne sais pas ! Il est logique aussi de suggérer des références car le reviewer est choisi pour sa connaissance du domaine…  L’auteur est mis dans une situation délicate : il comprend qu’il faut citer les références suggérées pour que le manuscrit soit accepté…. La discussion de cet article est bien faite.

Merci à Bernard Paquito.. j’ai lu une revue que je ne connaissais pas

Voici le résumé :

Objective: Peer reviewers sometimes request that authors cite their work, either appropriately or via coercive self-citation to highlight the reviewers’ work. The objective of this study was to determine in peer reviews submitted to one biomedical journal (1) the extent of peer reviewer self-citation; (2) the proportion of reviews recommending revision or acceptance versus rejection that included reviewer self-citations; and (3) the proportion of reviewer self-citations versus citations to others that included a rationale.

Methods: Peer reviews for manuscripts submitted in 2012 to the Journal of Psychosomatic Research were evaluated. Data extraction was performed independently by two investigators.

Results: There were 616 peer reviews (526 reviewers; 276 manuscripts), of which 444 recommended revision or acceptance and 172 rejection. Of 428 total citations, there were 122 peer reviewer self-citations (29%) and 306 citations to others’ work (71%). Self-citations were more common in reviews recommending revision or acceptance (105 of 316 citations; 33%) versus rejection (17/112; 15%; p < 0.001). The percentage of self-citations with no rationale (26 of 122; 21%) was higher than for citations to others’ work (15 of 306; 5%; p < 0.001).

Conclusions: Self-citation in peer reviews is common and may reflect a combination of appropriate citation to research that should be cited in published articles and inappropriate citation intended to highlight the work of the peer reviewer. Providing instructions to peer reviewers about self-citation and asking them to indicate when and why they have self-cited may help to limit self-citation to appropriate, constructive recommendations.

 

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer