Les ‘Journal Clubs’ devraient être le pilier du PPPR (Post Publication Peer Review) : il faut corriger la science !

PPPRAvec l'électronique, les revues changent ainsi que leur fonctionnement. Est-ce que le Peer Review (évaluation par les pairs) est mieux fait à l'ère électronique ? Personne n'a d'arguments pour répondre, mais nous avons des opinions. Mon opinion est que le volume des articles a augmenté, et que les moyens de pressions par emails de relance n'ont pas amélioré le peer review… La charge est majeure sur un petit nombre d'experts… L'électronique a favorisé l'émergence de blogs de discussion des articles, anonymement ou pas… C'est une sorte de peer review…

Dans Science & Engineering Ethics, un groupe d'auteurs prolifiques (JA Teixeira da Silva doit chercher des honneurs car il fait partie de ceux qui publient beaucoup pendant de courtes périodes, et ne signe pas d'une institution…  mais d'une boite postale japonaise), a publié un article dans la rubrique 'Opinion'. Cet article de 14 pages intitulé "Fortifying the Corrective Nature of Post-Publication Peer Review: Identifying Weaknesses, Use of Journal Clubs, and Rewarding Conscientious Behavior" est daté du 1 décembre 2016. Le PPPR (Post Publication Peer Review) consiste en la correction de la littérature après publication. Il faut le lire tranquillement. J'ai repris quelques phrases :

  • Science cannot be corrected when scientists stay silent, or secretive, and not speaking up may reflect a decrease in accountability ; nous avons l'habitude de critiquer en secret la littérature, sans rien dire…
  • Le PPPR ne sera pas facile ;
  • Currently, PPPR serves as the only practically viable means to correct the literature when millions of already published papers need to be re-examined ; il ne s'agit pas d'évaluer les articles publiés le mois précédent…  tous les articles anciens peuvent être source de PPPR ;
  • Even if the interest is lost in a manuscript, or even if the field evolves, authors are always responsible for what they have published ; je pense à des erreurs discutées au sein de notre communauté, et aussi à cet article IL2 de la Pitié-Salpétrière ; les auteurs pourraient dire la vérité et soulager la communauté scientifique qui est, en aparté, plutôt réaliste et critique… mais personne ne parle !
  • Les étapes du PPPR sont bien décrites dans l'article : identifier les erreurs, les faire connaître au public, corriger la littérature. Mais il y a une résistance pour corriger.
  • Faudra-t-il développer le modèle des articles mis à jour en temps réel ?
  • Comment motiver le PPPR : les Journal clubs semblent être une opportunité ;
  • Comment 'récompenser' le PPPR : de l'argent ? NON ! des incitatifs et la prise en compte de ce travail dans les évaluations ? OUI, mais à bien formaliser…

Des groupes développent les Journal Clubs, et nous verrons demain la description des méthodes.

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer