PubMedCommons jette l’éponge : le PPPR (Post Publication Peer Review) a du mal à progresser ; il faut soutenir PubPeer

PubMed CommonsUn communiqué de presse du 1 février 2018 annonce l'arrêt de PubMed Commons. Voici un extrait de ce communiqué :

PubMed Commons s'est avéré une expérience précieuse pour soutenir la discussion de la littérature scientifique publiée. Le service a d'abord été lancé à titre de projet pilote à l'automne 2013 et a été revu en 2015. Malgré les faibles niveaux d'utilisation à ce moment-là, le NIH a décidé de prolonger l'effort d'un an ou deux en espérant que la participation augmenterait. Malheureusement, l'utilisation est demeurée minime, avec des commentaires sur seulement 6 000 des 28 millions d'articles répertoriés dans PubMed.

Bien que de nombreux commentaires valables aient été formulés par l'entremise du service au cours de ses quatre années d'exploitation, les NIH ont décidé que le faible niveau de participation ne justifiait pas un investissement continu dans le projet, surtout en raison de la disponibilité d'autres sites pour commenter la littérature.

Hilda Bastian, responsable de PubMed Commons, avait commenté en 2015 dans PLOS Medicine l'apport de PubMed Commons. Hilda Bastian a été très active sur PubMed Commons avec 71 commentaires !

PubMed Commons se voulait le concurrent de PubPeer, mais l'anonymat n'était pas accepté sur PubMed Commons, contrairement à PubPeer qui accepte tous types de commentaires, dont les commentaires anonymes. Ce modèle de Post Publication Peer Review (PPPR) avec commentaires anonymes semble gagner la bataille. Nous avons besoin de la compétition qui pousse au progrès, et l'hégémonie de PubPeer est établie, avec 10 fois plus de commentaires que PubMed Commons. BRAVO.

PubPeer (The online journal club) est une excellente initiative en réaction à l'immobilisme des revues qui n'aiment pas les commentaires sur les articles qu'elles ont publié, et c'est regrettable. Les revues auraient dû faciliter l'émergence du PPPR avec PubMed Commons, car les commentaires sur les articles sont utiles. Nous avonsaussi besoin de PubPeer, et je vous engage à suivre les commentaires…  avec du recul car certains sont des règlements de compte qui font peu avancer la science…   Dire que des articles de plus de 20 ou 30 ans avaient des images bricolées ne permet pas de bonne réponses car archivage et techniques ont tellement changé que répondre n'est pas toujours possible.

Le modèle de 'Journal Club' est très utile. Ces réunions d'analyse d'articles, fréquentes dans les laboratoires et services divers, se terminent sans compte rendu…  alors qu'un groupe d'experts a parfois bien critiqué un article.

Partagez cet article sur les réseaux:
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Un commentaire

  • Bonjour,
    1) Je rappelle ce que dit COPE (Committee on Publication Ethics) à ce sujet:
    « Journals must allow debate post publication either on their site, through letters to the editor, or on an external moderated site, such as PubPeer. »[1]
    2) La question que posent les chercheurs depuis cette décision du NIH conerne la conservation des commentaires qui ont été publiés sur PubMed Commons. Ethique & Integrity dispose dans sa base de données RIFCOP de l’intégralité des commentaires, ces données seront publiées prochainement sur Data.Gouv.fr [2]
    L’équipe PubPeer dispose également d’une copie de ces commentaires, ils les mettront sur leur plateforme dans les prochaines semaines.
    [1] https://publicationethics.org/postpublication
    [2] https://www.data.gouv.fr/fr/organizations/ethique-integrite/
    Bien cordialement,

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer