En 40 ans, les titres des articles des revues médicales prestigieuses ont évolué vers les populations plutôt que les individus, et vers une séparation patient / maladie.

La culture de la médecine évolue régulièrement et un moyen de l’analyser est d’explorer le langage employé dans les articles des revues médicales. Ce sont des études difficiles avec des fouilles de texte sur de grands nombre d’article.

Une étude parue dans le JAMA Open le 22 mars 2019 est passionnante, même si la lecture est parfois difficile. Son titre : Trends in the use of common words and patient-centric language in the titles of medical journals, 1976-2105. Le travail a porté sur les titres de 302 293 articles des revues du groupe V5 (Annals, BMJ, JAMA, Lancet, NEJM), publiés entre le 1 janvier 1976, et le 31 décembre 2016. Ces chercheurs de Philadelphie, USA ont travaillé sur des mots (monograms) ou des paires de mots (bigrams).

Ils ont observé des changements dans le sens d’un développement de l’épidémiologie clinique. Le langage a évolué en évoquant plus souvent des populations que des individus, avec une séparation entre le patient et la maladie (par exemple un patient avec un diabète a remplacé un diabétique), et les titres des articles (devenus plus longs sauf pour le NEJM) ont été plus centrés sur les patients. Le langage de causalité a diminué pour être remplacé par des risques et associations. Il y a beaucoup de données, très précises, et je retiens deux images de cet article. Les 4 nuages des mots (augmentés et diminués) et digrams (augmentés et diminués) ont été ceux-ci :

Digrams

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer