Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
ia en recherche ce

Recommandations de la Commission européenne pour l’utilisation de l’intelligence artificielle en recherche

Points clés

Les recommandations pour utiliser l’IA (intelligence artificielle) sont de plus en plus nombreuses pour les chercheurs. Nous recos ia de la ceavons vu que les revues scientifiques avaient adaptés les instructions aux auteurs.

L’usage responsable de l’IA générative en recherche

Ces recommandations de la commission européenne sont logiques : utilisez l’IA, soyez explicite, et restez responsable de vos écrits ! Elles sont présentées pour trois types d’utilisateurs : les chercheurs, les organismes de rechercher et les financeurs. Elles sont détaillées et devront être révisées périodiquement (ce sont des ‘living’ guidelines). Le document de 18 pages est un peu verbeux car il rappelle tous les principes d’une recherche responsable que nous connaissons.

Nous avons vu que pour les instructions aux auteurs des revues, il existait des recommandations. Un groupe prépare pour mi-2024 les recommandations CANGARU…   attendons. STM a aussi des recommandations pour l’IA dans le domaine des publications.

Pour les chercheurs, il y a six points

  1. Rester responsable en dernier ressort des résultats scientifiques.
  2. Utiliser l’IA générative de manière transparente.
  3. Accordez une attention particulière aux questions liées à la vie privée, à la confidentialité et aux droits de propriété intellectuelle lorsque vous partagez des informations sensibles ou protégées avec des outils d’IA.
  4. Lors de l’utilisation de l’IA générative, respecter la législation nationale, européenne et internationale applicable, comme dans leurs activités de recherche habituelles.
  5. Apprendre en permanence à utiliser correctement les outils d’IA générative afin d’en maximiser les avantages, notamment en suivant des formations.
  6. S’abstenir d’utiliser les outils d’IA générative de manière substantielle dans des activités sensibles qui pourraient avoir un impact sur d’autres chercheurs ou organisations (par exemple, l’examen par les pairs, l’évaluation des propositions de recherche, etc.).

Pour les organisations de recherche

  1. Promouvoir, guider et soutenir l’utilisation responsable de l’IA générative dans les activités de recherche.
  2. Suivre activement le développement et l’utilisation des systèmes d’IA générative au sein de leurs organisations.
  3. Faire référence à ces lignes directrices sur l’IA générative ou les intégrer dans leurs lignes directrices générales sur les bonnes pratiques et l’éthique en matière de recherche.
  4. Chaque fois que cela est possible et nécessaire, mettre en œuvre des outils d’IA générative hébergés localement ou basés sur le cloud qu’ils gouvernent eux-mêmes. Cela permet à leurs employés d’introduire leurs données scientifiques dans un outil qui garantit la protection et la confidentialité des données.

Pour les financeurs

  1. Promouvoir et soutenir l’utilisation responsable de l’IA générative dans la recherche.
  2. Examiner l’utilisation de l’IA générative dans leurs processus internes. Ils montreront la voie en veillant à l’utiliser de manière transparente et responsable.
  3. Demander aux candidats de faire preuve de transparence quant à leur utilisation de l’IA générative et faciliter les moyens d’en rendre compte.
  4. Surveillez et participez activement à l’évolution rapide du paysage de l’IA générative.
Partagez cet article sur les réseaux:
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer