Babinski Jésus

BMJ de Noël : le signe de Babinski dans les peintures de la Renaissance de l’Enfant Jésus

Félicitons deux neurologues français dont la recherche a été publiée dans ne numéro de Noël du BMJ : François Sellal, hôpital de Colmar, et Laurent Tatu, CHRU de Besançon. Ils ont analysé les peintures de la Renaissance et recherché le signe de Babinski de l’enfant Jésus. Leur conclusion ‘Le signe de Babinski est fréquemment représenté dans les peintures de la Renaissance de l’Enfant Jésus’.

L’article est plaisant, bien fait avec de nombreuses informations sur ce thème. Le paragraphe résultats du résumé : « Un orteil levé incontestable était apparent dans 90 (30 %) des 302 peintures. Le signe de Babinski était présent dans plus de 60 % des peintures de l’Enfant Jésus de Rogier van der Weyden, Hans Memling, Martin Schongauer et Matthias Grünewald. Un signe de Babinski bilatéral a été observé dans trois tableaux. La stimulation de la plante a été notée dans 48/90 (53 %) peintures et était toujours présente dans les peintures d’Andrea del Verrocchio, de Leonardo da Vinci et de Giorgione. Il n’existe aucune association entre la présence du signe de Babinski et la période d’activité du peintre. »

Cinq illustrations dans l’article du BMJ, et en l’honneur du premier auteur, j’ai choisi une image du Musée Unterlinden de Colmar (Martin Schongauer)…  sans solliciter l’autorisation.

Merci au premier auteur, François Sellal, qui m’a informé que le signe de Babinski n’apparaîssait dans les tableaux qu’à la Renaissance (avant les bébés étaient souvent hideux, adultes rétrécis).

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer