Peer review : quoi de neuf en 2020 d’après Hilda Bastian ?

J’aime bien les billets d’Hilda Bastian sur le blog de PLOS ‘Absolute maybe’, et elle ajoute ses dessins. Elle a déjà publié pas mal de réflexions sur le peer review, et le 2 février 2021, elle apporte 5 nouveautés apprises en 2020 sur le peer review, avec les références :

  1. Une proportion importante de rédacteurs de revues croit qu’il est acceptable de modifier un avis de relecture par les pairs sans l’autorisation du relecteur ;
  2. Une étude menée dans une seule revue suggère que les articles ayant fait l’objet d’un examen par hildales pairs pourraient être davantage cités – même si la raison n’est pas claire – et que les auteurs ayant des conflits d’intérêts pourraient être moins susceptibles d’accepter la mise en ligne de leurs avis de relecture ;
  3. L’examen par les pairs de PLOS ONE était censé changer radicalement le paradigme, mais il ne l’a pas fait – les avis de relecture sont conventionnels, commentent encore souvent la nouveauté et n’abordent généralement pas la question de la reproductibilité ; il s’agit du court livre que j’ai commenté lundi 15 février 2021 ;
  4. Le peer review ouvert, même partiellement, représente une reconnaissance de la subjectivité du processus : tant qu’il s’agit d’un avis confidentiel aux rédacteurs, il a une aura d’objectivité qu’il ne mérite pas ;
  5. La Covid-19 a montré que les relecteurs peuvent ignorer même les données les plus importantes qui ne se trouvent pas dans le manuscrit….   pour les vaccins mRNA, les données des agences étaient en ligne avant la soumission des articles….
Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer