Que d’efforts pour faire rétracter un très mauvais article sur l’absence de preuves du confinement

C’est RetractionWatch qui le 14 décembre 2021 a raconté en détail une histoire pas banale. Les articles sont complexes avec modèles mathématiques, mais voici un résumé de l’histoire :

  • Publication le 5 mars 2021 dans la revue Scientific Reports d’un article dont le titre traduit est ‘La politique du « Stay-at-home » est un cas d’exception fallacieuse : une étude écologique basée sur Internet‘. En bref, l’article ne met pas en évidence l’intérêt du confinement lors de la pandémie à COVID-19, à partir de données Google avec des comparaisons de 87 régions du monde ; c’est un article accessible aux mathématiciens, modélisateurs d’épidémies ; si les autres auteurs ont des compétences en mathématiques et modélisations, le premier auteur signe d’un département de gynécologie-obstétrique au Brésil (Porto Alegre) ; il n’a pas beaucoup de publications ;
  • Cet article a été consulté près de 400 000 fois et son score Altmetric est de 11 000, ce qui est savarisénorme ;
  • Un commentaire du 29 novembre par un économiste de San Diego a mis en doute la véracité des méthodes et remis en cause la conclusion ;
  • Un article publié le 7 décembre par Scientific Reports a pu ré-analyser les données car les codes étaient disponibles…  c’est à l’honneur des auteurs initiaux, et c’est une pratique dans les disciplines mathématiques et des sciences de l’informatique et des big data, etc.. Tout est traçable et en accès libre !  Cette ré-analyse n’a pas pu confirmer les conclusions du premier article. C’est un bel article signé par des co-auteurs que nous connaissons, dont deux français ! BRAVO, bien que complexe à lire. Mais cet article a été consulté moins de 5 000 fois avec un Altmetric de 500… est-ce qu’avec le temps, ces consultations vont augmenter ? Elles ne seront jamais à 400 000 et 11 000.
  • Les rédacteurs de Scientific Reports ont décidé le 14 décembre de rétracter l’article original contre l’avis des auteurs, malgré la preuve de la non-reproductibilité des données ! D’après le premier auteur qui a parlé à RetractionWatch : ‘This was a terrible decision made by the editors. The basis for the retraction was based on simulated data, they changed the methodology and the reviewers.’
Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer