pcr9

Peer-review congress J1 : session ‘Pandemic Science’… intéressant

Une session a été consacrée aux publications COVID-19.

Epidemiology of Scientific Output During the COVID-19 Pandemic. Anne Yang et al (Pittsburgh) ont comparé des articles avant la pandémie, puis pendant la pandémie : augmentation des lettres, brief reports et diminution des essais et des méta-analyses. Son échantillon d’articles soumis au JAMA : 12 910 articles COVID-19 entre 1 mai 2020 et 30 avril 2021, comparés à 9 912 articles non-COVID soumis entre 1er janvier et 31 décembre 2021. Voici le résultat principal : Dans la cohorte pandémique, le nombre de soumissions au JAMA sur COVID-19 était supérieur à l’ensemble des soumissions de la cohorte non pandémique (12 910 vs 9912), en particulier pour les recherches originales (3449 vs 3152), les lettres de recherche (2499 vs 823) et les courts rapports (1254 vs 495), respectivement. Cependant, ce n’était pas le cas pour les soumissions dans les périodes pandémiques et non pandémiques pour les essais cliniques (317 vs 396) ou les méta-analyses (213 vs 311). Et la plupart des soumissions venaient d’Amérique du nord et de l’Europe.

Un énorme travail américain dont nous allons attendre la publication avec 291 preprints de medRxiv : An Analysis of the History, Content, and Spin of Abstracts of COVID-19-Related Randomized Clinical Trials Posted as Preprints and Subsequently Published in Peer-Reviewed Journals or Unpublished. La conclusion : À l’heure actuelle, près d’un tiers des essais contrôlés randomisés COVID-19 déposés sur medRxiv n’ont pas été publiés, bien qu’environ la moitié d’entre eux aient été déposés il y a plus d’un an. Ce sous-ensemble de prépublications non publiées était moins conforme au CONSORT et présentait plus de spins que les préprints medRxiv qui ont été publiés.

Comparison of the Characteristics of COVID-19 and Non–COVID-19 Retractions : Xiaoting Shi (Yale) et al dont I Oransky (RetractionWatch) ont comparé des rétractations COVID à des non COVID : les rétractations sont plus rapides avec COVID, sans raisons claires dans 60 % des  cas, et faites par des auteurs ayant un H-index plus élevé…  beaucoup de discussions… Entre 1 janvier 2020 et 5 mai 2022, ce sont des comparaisons entre rétractations (140 COVID et 397 non COVID). Un grand tableau d’une page dont j’extrais deux parties : retraction 1

retraction 2

Partagez cet article sur les réseaux:
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer