Ghostbusting: le NY Times évoque encore le ghostwriting

La presse grand public américaine, en particulier le 17 septembre 2009 dans le NY Times, continue d'évoquer les pratiques occultes des auteurs fantômes : "Medical Editors Push for Ghostwriting Crackdown". Cet article reprend un éditorial de PLoS appelant non seulement à rétracter les articles écrits par des auteurs fantômes, mais aussi à banir les signataires de ces articles !

Environ 7 % des articles du JAMA, et 11 % des articles du NEJM seraient signés par des leaders d'opinions n'ayant pas participé à la rédaction. Nous avons déjà évoqué cette question, notamment la lettre du sénateur Grassley qui n'a eu que des réponses polies des rédacteurs des grands journaux. Cette chasse aux auteurs fantômes d'appelle le Ghostbusting! L'idée serait de rétracter les articles dont on aurait la preuve qu'ils ont été écrits par des auteurs employés par des sociétés de rédaction payées par les industries. Va-t-on y arriver ? Est-ce que le Lancet va refuser un article d'une grande étude multicentrique sur un produit innovant au motif que les signataires n'ont pas écrit ? Le risque est de voir l'article publié par un journal concurrent !

The PLoS Medicine Editors (2009) Ghostwriting: The Dirty Little Secret of Medical Publishing That Just Got Bigger. PLoS Med 6(9): e1000156. doi:10.1371/journal.pmed.1000156

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer