Le plagiat des ministres Iraniens…. partie émergée d’un iceberg ?

Nature news revient début décembre 2009 sur les plagiats que nous avions évoqués sur ce blog. Un article et un éditorial sont consacrés à ces pratiques. Ce sont surtout des ingénieurs qui ont falsifié des articles. Certains articles ont été dupliqués. Plusieurs ministres et officiels sont concernés. Ils ne répondent pas aux demandes de Nature. Les démissions demandées sont sans conséquence. Plusieurs articles ont été rétractés de la littérature par des journaux.

En résumé, les personnes concernées par des plagiats et autres bricoles sont : ministre des transports (un article plagié), et il a été directeur du PhD du président actuel Ahmadinejad, ministre des sciences (4 articles dont 3 déjà rétractés, mais un 4ème dans un journal Iranien), ministre de l'éducation du précédent gouvernement, et rétractation d'un article du secrétaire de l'Académie des sciences de la république islamique d'Iran.

L'éditorial commente les pratiques de pays en voie de développement où des carrières scientifiques sont utiles pour progresser en politique. RIen de nouveau quand on se rappelle le Dr Elias Asabti, qui dans les années 70 avait traduit de 50 à 60 articles japonais pour les republier dans des journaux américains, et ainsi gagner des galons, faisant croire qu'il était d'un famille royale jordannienne. Il est devenu conseiller important d'un ministre.

Butler D. Plagiarism scandal grows in Iran. Nature 2009;462:704-705. and   A question of integrity. Iran's institutions must investigate allegations of scientific plagiarism as a matter of urgency. Nature 2009;462:699.

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer