Research misconduct : le BMJ et les rédacteurs poussent les institutions

Parmi les grands journaux biomédicaux, il me semble que le BMJ a pris une position de leadership dans la lutte contre les mauvaises pratiques en biomédecine…  Il est surprenant de voir que des revues se substituent aux institutions, ou poussent les institutions à s'investir dans cette lutte….  J'ai recherché sur le site du BMJ, avec le mot clé "Research Misconduct" : sur 8 numéros 2012 (janvier et février), il y avait 9 news et/ou articles sur ce thème, sur 2011, il y avait 30 news et/ou articles. J'ai fait la recherche sur JAMA, NEJM, Lancet : les moteurs de recherche diffèrent, mais ils ont beaucoup moins d'articles et news sur ce thème, voire très peu….

Ce qui est surprenant, c'est le mutisme du Lancet sur ce thème des mauvaises pratiques. Est-ce dû à la guerre entre BMJ et Lancet qui me semble très forte, ce qui n'a pas toujours été le cas dans l'histoire. La fraude MMR/Wakefield révélée en détail dans le BMJ a mis en cause le rédacteur du Lancet ; la plainte déposée par A Wakefield (auteur du lancet) au Texas contre la rédactrice en chef du BMJ, et le journaliste Brian Deer, auteur des articles du BMJ, explique probablement ce "froid" qui j'espère ne va pas durer.

The Lancet a part contre une ligne éditoriale "Global health" et milite pour des causes humanitaires.

Partagez cet article sur les réseaux:
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer