Auto-plagiat : inacceptable mais des auteurs pensent encore que c’est une pratique normale !

Sur Nature blog, vous trouverez tous les détails sur un auto-plagiat que l'auteur, R Breslow, un éminent chimiste de New York, ne veut pas accepter. Il s'agit d'un article du JACS (Journal of the American Chemical Society) qui a repris des parties d'autres articles. Le guide d'éthique des publications de l'ACS (American Chemical Society) sont simples et précis, et ils condamment expressément l'auto-plagiat (voir page 4 en haut du guide). Bien sûr, il s'agit des cas où la source n'est pas citée, et aussi des cas où les parties plagiées sont trop longues. Il faut demander l'autorisation de la revue dans laquelle les parties copiées ont été publiées.

"it is unacceptable for an author to include significant verbatim or near-verbatim portions of his/her own work, or to depict his/her previously published results or methodology as new, without acknowledging the source."

La décision de JACS a été de retirer cet article de la littérature : félicitons ces rédacteurs car Breslow est un ancien président de la société !!!!     En France, tout est plus feutré, puisque les auto-plagiats ne conduisent pas à retirer les articles de la littérature : ce sont des redondances ! Etonnant, NON ?

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

6 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer