EASE à Tallin : excellent congrès par les échanges entre participants

Début juin 2012, j'ai participé au congrès de EASE en Estonie : European Associations of Science Editors fêtait EASEson 30ème anniversaire…  EASE étant né à Pau en France, par l'union de 2 sociétés savantes de rédacteurs dans les sciences de la vie (ELSE) et de les sciences de la terre (Editerra, créé en 1968 à Paris). Ces sociétés ont toujours tenu des meeting en France, bien que peu de français en aient été les animateurs..  En tant qu'ancien président, je devais être sur la photo d'anniversaire pour couper le gâteau, mais je suis arrivé en retard, ayant oublié de changer l'heure de ma montre… honteux..

Les sessions scientifiques ont été nombreuses et passionantes, et je vous présente quelques points que j'ai aimés :

  • belle présentation de Deborah Kahn de BioMedCentral sur leur expérience des revues électroniques en Open Access; j'ai retenu que s'ils font payer tous les auteurs pour les articles acceptés (environ 1200 £), ce ne sont que 6 à 17 % des auteurs qui payent directement (sont-ils remboursés ?), car les autres payements proviennent des institutions; informations du projet SOAP… très  belle présentation avec de la pub pour BMC, sans présenter les défauts de l'Open Access
  • bonnes discussions sur la publication des données sources : "Si on publie les données sources, les revues vont-elles disparaître ?"; nombreuses discussions sur le managementde ces données, et les sciences de la terre sont très anvance sur nos disciplines biomédicales; le modèle économique pour les "data center" n'existe pas encore;
  • des discussions nombreuses sur les projets attendus : eLife, PeerJ, et autres…
  • j'ai vu CrossMark et compris la différence avec crosscheck : nous aurons bientôt vraiement besoin de CrossMark, qui détermine quels contenus sont fiables;
  • une présentation bizarre sur les Salamis (technique connue pour publier en petites parties une étude), et les Imalas….  par un Coréen qui travaille sur les "duplicate publications";
  • une altercation publique violente entre Iain Chalmers et un rédacteur défendant Asim Kurjak, auquel sont reprochés des plagiats dénoncés depuis 20 ans….  A Kurjak vient d'être félicité par l'Université de Zagreb car il est l'un des chercheurs croates ayant le plus publié !!!!    (des plagiats ont-ils augmenté le nombre de ses publications ??) ; Ian Chalmers a décrit les plagiats de Krujak dans le BMJ ;
  • lors des séances sur le plagiat, animées par Liz Wager, ancienne présidente de COPE, Iain Chalmers a insisté sur des malversations peu discutées mais beaucoup plus graves alors que le plagiat ne tue pas de malades…. un changement de critère principal peut nuire à la santé des malades…
  • discussions nombreuses avec des rédacteurs du Lancet, des représentants de INASP / AuthorAid, et présentation superbe de Linus Swensson sur les publications de l'Université de Lund (Ecology department)….
  • un grand BRAVO aux français présents… surtout à l'INRA que nous évoquerons bientôt..
Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer