PLOS ONE en 2012 : 23 468 articles, 60 000 reviewers, des millions de dollars (et des millions de lecteurs peu avertis ?)

En début d'année, les revues remercient les travailleurs bénévoles de l'ombre : les reviewers. La plupart des revues citent les noms des reviewers remerciés, mais pas PLOS ONE car les reviewers sont trop nombreux (plus de 60 000). Ils représentent 154 pays, pas mal ; 26 000 d'entre eux ont relu 2 articles ou plus. PLOS ONE a publié 23 468 articles en 2012, avec un droit payé par les auteurs d'environ 1350 $ par article (les droits sont diminués pour des pays en voie de développement). Le top 2012 des articles de PLOS ONE est difficile à évaluer…  Attention PLOS ONE qui publie 70 % des articles soumis n'est pas PLOS Medicine….

Un fait que je ne sais pas évaluer du tout : parmi les 25 institutions ayant le plus contribué aux relectures, deux étaient françaises : INSERM en 4ème position, et CNRS en 9ème position. Sur les 25 institutions, 9 ne sont pas américianes : il y a 4 anglaises, 2 canadiennes, 2 françaises, et 1 suédoise. Faut-il se réjouir de la contribution française, ou valoriser les coûts cachés de ces activités ?  Rappelons qu'un rapport anglais avait estimé en 2011 les coûts cachés du peer review au Royaume uni sur un an : 150 millions de £, avec un taux horaire de 56 £….. Les coûts cachés des rédacteurs seraient de 30 millions de £.

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer