Plagiat du président de l’Université Libre de Bruxelles (ULB) et démission dans la foulée… Il s’était inspiré de discours de Chirac !

Voici le début d’un article (6 octobre 2014) sur le site de la RTBF, et il y a aussi une vidéo du journal télévisé :

Alain Delchambre,le président du conseil d’administration de l’Université Libre de Bruxelles (ULB), a décidé de démissionner suite à l’affaire du plagiat, a-t-il annoncé dans un communiqué. Le discours qu’il avait lu à l’occasion de la rentrée académique comportait en effet de nombreux passages repris, mot pour mot, à un discours de Jacques Chirac prononcé en 2003.

Ce n’était pas son premier plagiat ! Il y a d’autres informations dans un article du 2 octobre, et la preuve du plagiat est sur un site étudiant ! Sur une vidéo, des témoignages d’étudiants expliquent que sanctionner le rédacteur n’est pas suffisant… et que le président est responsable.. Après des réflexions de quelques jours, A Delchambre s’est excusé ; il a expliqué que ses discours étaient écrits par son équipe et que des sanctions avaient été prises, et ensuite il a démissionné. Sur le site de l’ULB, il y a une vidéo condamnant le plagiat !

Je vous passe les commentaires des étudiants traqués pour plagiat…. d’où vient l’exemple ? Heureusement qu’en France, nous sommes épargnés par des scandales comme celui-ci !

Merci à Mme S Maouche

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

2 commentaires

  • Bonjour,
    Merci pour ce billet.
    Sur son blogue « Copy, Shake, and Paste » (http://copy-shake-paste.blogspot.fr/), Prof.Dr Debora Weber-Wulff, en Allemagne, a publié également un billet sur ce sujet citant un article intéressant publié dans Der Spiegel (http://www.spiegel.de/unispiegel/studium/plagiat-bruesseler-uni-rektor-tritt-wegen-geklauter-chirac-rede-zurueck-a-995679.html). D’après cet article et un autre publié le 4 octobre dans le journal le Monde, le recteur belge, n’a pas plagié que Chirac mais aussi Aurélie Filippetti et Marisol Touraine.
    Concernant « Heureusement qu’en France, nous sommes épargnés par des scandales comme celui-ci » ce n’est malheuresement pas un bon signe que nos recteurs et responsables universitaires sont contre le plagiat mais ils sont plutôt contre la sanction et contre la transparence.
    Très cordialement,
    Seraya Maouche

    Répondre
  • Mauvaise passe pour l’ULB, au moment où elle quitte le top200 du classement Times World University Ranking (http://www.lecho.be/detail.art?a=9551414&n=4003&ckc=1). Il est vrai que ce genre de classement est source d’infinies (?) critiques, même si, comme le précise l’auteur du classement, « La Belgique doit se faire du souci car une de ses universités sort du prestigieux top 200 et que les autres établissements perdent des plumes. » Un constat qui vaut également de façon globale pour les universités occidentales, dont les auteurs du classement remarquent qu’elles « sont souvent touchées par des mesures d’économie des autorités ».
    Bien à vous

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer