Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

« Mais ces cas médiatisés ne sont que l’infime sommet de l’iceberg de la triche »… ça balance dans « Le Monde »

Points clés

IcebergFélicitons, et soutenons, Philippe Froguel, chercheur à l'Institut Pasteur de Lille, et prof à l'Imperial College of London, pour sa tribune très engagée dans Le Monde, Science & Médecine du 26 août 2015 (page 8). Le titre de la tribune "Prévenir la fraude, dopage des scientifique", avec un sous-titre : "Pour sauver la science des mauvaises pratiques, une mobilisation internationale et une sensibilisation des jeunes chercheurs est indispensable". Il faut- être courageux pour écrire ainsi.

Bien écrit avec une citation mise en valeur: "Comme pour le dopage, comprendre pourquoi la compétition exacerbée et le stress des jeunes chercheurs — le fameux "Publish or Perish" — peuvent conduire à la fraude, ce n'est ne l'accepter ni l'excuser". L'article commence fort : "Tout comme le dopage dans le sport, la fraude discrédite la science, les chercheurs, et sème le doute sur l’intérêt même de la recherche. Les contribuables sont ébranlés, et leurs élus sont tentés de moins financer la recherche, faute de résultats fiables et à valoriser. Des scientifiques respectés, tel l’Américain John Ioannidis, prétendent même que 85 % des articles scientifiques seraient faux ou n’apporteraient rien (PloS Medicine, 21 octobre 2014). Certes, l’incertitude scientifique et la nécessité de ­confirmer tout résultat expérimental sont inhérentes à la science moderne, mais la multiplication d’affaires médiatisées de fraudes majeures laisse entendre que le mal est profond et qu’il gangrène la science."

Des phrases inquiétantes : "Mais ces cas médiatisés ne sont que l'infime sommet de l'iceberg de la triche : ….." ; "Le grand ménage est en route et rien ne l'arrêtera, même plus nos établissements de recherche qui se sont longtemps accommodés de la fraude."

Ph Froguel fait un parallèle avec le sport, citant même L Amstrong, et il milite pour la formation des jeunes chercheurs. Nous sommes d'accord avec lui, et le félicitons pour cette prise de position, car j'imagine déjà quelques confrères en coulisses qui doivent sourire car ces pratiques les arrangent. Nous avons aussi co-signé une tribune sur l'intégrité dans Le Monde il y a un an..   bravo car il faut répéter les messages… La conférence mondiale sur l'intégrité de la recherche avait le même message : "Sloppy science is a larger evil than research misconduct". D'ailleurs, les billets sur l'intégrité scientifique sont de plus en plus nombreux sur ce blog.

Partagez cet article sur les réseaux:
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer