L’épidémiologie des revues systématiques montre que trop souvent leur qualité est mauvaise !

Points clés

Rev SystTrès bon article de l'équipe de David Moher, Canada, sur les revues systématiques dans PLOS Medicine en mai 2016 : "Epidemiology and Reporting Characteristics of Systematic Reviews of Biomedical Research: A Cross-Sectional Study". Bonne idée : ils ont analysé un échantillon de 300 des 682 revues systématiques ajoutées dans MEDLINE pendant le mois de février 2014. Environ 8000 nouvelles revues systématiques doivent être ajoutées chaque année… trop ??? EN 10 ans, 3 fois plus de revues systématiques publiées par an !

Le gaspillage de la recherche a de l'avenir car leurs observations ont confirmé la mauvaise qualité des publications ; voici des extraits de l'article :

  • In many cases, important aspects of the methods used were not reported (for example, at least a third of the reviews did not report how they searched for studies or how they assessed the quality of the included studies), unpublished data was rarely sought, and at least a third of the reviews used statistical methods discouraged by leading organizations that have developed guidance for systematic reviews (for example, Cochrane and the Institute of Medicine).
  • We conclude that systematic reviews have become increasingly popular and that, similar to a decade ago, the quality of conduct and reporting varies widely; therefore, readers should not accept the findings of systematic reviews uncritically.
  • We recommend a number of strategies to improve the value of systematic reviews, such as the development of software to facilitate better reporting, certified training for journal editors in how to implement the use of reporting guidelines such as PRISMA, and formal training of biomedical researchers in research design and analysis.

Cet article a beaucoup d'informations, se lit facilement, et toutes les données du travail sont accessibles. Chine, UK et US sont les 3 pays publiant le plus de revues systématiques, et la France n'est pas dans le top 7 des pays. Les revues Cochrane (environ 15 % des revues systématiques) étaient de meilleure qualité que les autres ; la qualité des revues était meilleure en 2014 par rapport à 2004.

Partagez cet article sur les réseaux:
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer