Les mauvaises pratiques, parfois identifiées, ne sont pas dénoncées par les auteurs des revues systématiques

Points clés

BMJ OPenLes auteurs de revues systématiques (RS), seraient-ils complices des chercheurs qui ont de mauvaises pratiques ? Cette question mérite réflexion quand les auteurs de RS ne dénoncent pas les manipulations mises en évidence. Faire une RS met les auteurs dans une position privilégiée pour découvrir des pratiques de recherche parfois inacceptables. Les doubles publications sont le plus souvent identifiées. Les RS étant de plus en plus nombreuses, les suspicions de mauvaises pratiques devraient augmenter !

Beau travail publié dans BMJ Open par des auteurs sous l’égide d’anesthésistes réanimateurs Suisses (Genève/Lausanne). Ils ont analysés 118 RS provenant de 4 revues prestigieuses (Ann Int Med, BMJ, JAMA, Lancet) et de la Cochrane Library en 2013. Ils ont cherché l’application de 6 procédures par ceux qui réalisaient ces revues systématiques :

  1. Biais de publication, par la recherche des essais non publiés ;
  2. Détection des critères de jugement sélectionnés dans la publication, en contactant les auteurs des études originales ;
  3. Recherche des doubles publications ;
  4. Influence des conflits d’intérêts des auteurs sur les conclusions des essais ;
  5. Influence des conflits d’intérêts des sponsors sur les conclusions des essais ;
  6. Recherche de l’approbation par un comité d’éthique

Le classement de ces 6 procédures en un score de 0 à 2 est bien décrit dans le tableau 1, et témoigne de la bonne qualité du travail. 59 des 118 RS ont appliqué au moins 3 des 6 procédures ; 11 RS n'ont appliqué aucune procédures. Beaucoup de données à consulter car travail bien fait, compte tenu que 80 des 118 auteurs de RS ont répondu aux sollicitations et apporté des informations : fabuleux.

Sur 118, sept RS ont suspecté des 'research misconduct', et 2 les ont mentionnées dans la RS. Donc 5 auteurs de RS ont suspectés des 'research misconduct' mais n'ont rien mentionné dans la publication ! Sur 7 suspicions : data falsification (3 RS), data manipulation (1 RS), differences in published data versus re-analysed data on FDA website (1 RS), intentional selective reporting (2 RS). Dans une autre des plagiats.

Elia N, et al. How do authors of systematic reviews deal with research malpractice and misconduct in original studies ? A cross-sectional analysis of systematic reviews and survey of their authors. BMJ Open 2016;6:e010442.

Partagez cet article sur les réseaux:
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer