European Science Editing, février 2017 : des phrases longues si besoin d’après T Lang !

EASELe numéro de février 2017 de European Science Editing contient beaucoup d’informations sur la vie de EASE (European Association of Science Editors), et sur des initiatives diverses. Il y a des articles utiles.

  • Les débats sur les revues prédatrices sont nombreux, et EASE organise un atelier sur ce thème lors de la Conférence sur l’Intégrité d’Amsterdam fin mai 2017. Ce thème est l’objet de l’éditorial de la présidente, Ana Marusic.
  • Un bon article, quoique difficile à suivre, concerne le futur des systèmes de management des articles des revues ; des fonctionnalités nouvelles pourraient par exemple éliminer les duplications, et améliorer la gestion des articles.
  • Une réflexion de Tom Lang, expert en statistiques, avec un article intitulé « Why scientific writers should study writing scientifically: the value of research into written communication » ; bonnes idées, avec par exemple des commentaires sur la clarté : faut-il être toujours clair dans un article ? Pas sûr, car cela se fait au détriment de la précision par exemple ; Tom suggère que la rédaction scientifique soit apprise avec des rédacteurs scientifiques ! Il raison.. no comment ! Par exemple, il dit « Good scientific writing is determined by how well readers understand, remember, recall, and use a text, not by sentence length ».. à méditer ! Il cite 36 références.
  • Puis des comptes rendus de congrès, la synthèse de la liste de discussion de EASE, analyse de livres, et plein de news diverses.
Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer