Les systèmes de mesure académique nuisent à la science : des chercheurs hollandais militent pour une science en transition

Science in transitionUn média privé américain (Washington), Insider Higher Ed, écrit par des journalistes scientifiques, publie une série d'articles sur la reproductibilité en science "Rethinking Research". Il s'agit d'une reprise d'articles écrits pour Footnote. Le 4ème article de la série s'intitule "Do our measures of academic success hurt science?", et il est écrit par des chercheurs hollandais (Utrecht).

L'article montre quelques points assez délétères du système académique dont les mesures biaisent les pratiques, avec quelques exemples :

  • un chercheur a de bonnes données et veut publier en Open Access (AO) ; la revue demande de préciser les procédures d'accès aux données sources ; le chef de département s'y oppose car il a planifié d'autres analyses et publications à partir de ces données, et il ne veut pas s'exposer à des risques …
  • un chercheur a reçu des ressources d'une institution qui impose que les résultats soient publiés en Open Access (par exemple notre loi numérique française) ; les revues en OA ont des facteurs d'impact inférieurs aux revues dites fermées, et pour sa carrière, il a besoin de revues avec des facteurs d'impact élevés ;
  • des exemples encore montrant que les chercheurs travaillent dans les domaines qui les intéressent, et qui vont apporter des données publiables, ce qui peut être en conflit avec les orientations de recherche demandées par la société…

Cet article a plusieurs sous-titres :

  • The bibliometric trap, en montrant que les indicateurs sont récents : facteur d'impact (années 90s, bien que créé fin des années 60s) ; classement de Shangai (2003) ; h-index (2005) ; les institutions ont foncé pour les adopter ; les nombres plaisent pour mesurer, bien qu'ils ne soient pas des indicateurs de la qualité de la recherche ;
  • The influence of institutions, en reprenant l'exemple de cette institution hollandaise qui a 3 millions d'euros à allouer pour des études de réplication (excellente initiative, avec la condition de publier en OA (ce qui attire moins les chercheurs) ;
  • Reconsiderring how to evaluate research: DORA, Leiden manifesto for research metrics, Science in transition ;
  • Restructuring the tenure system: All applicants for academic promotions at UMC Utrecht now submit a portfolio covering multiple domains: science, teaching, clinical activities, leadership, impact, and innovation. Candidates are required to present themselves in an inclusive way, with narratives about the impact and goals of their research. Les efforts de cette Université sont importants pour évaluer tous les aspects de la recherche.

En France, quelques responsables sont conscients des ces problèmes et veulent faire changer des choses, mais ils sont encore trop peu nombreux.. Aidons les et proposons de créer un mouvement semblable à Science in Transition. Ce site est bien fait.. à visiter.

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

– –

Vous pourriez aussi aimer

luctus Lorem Nullam neque. id odio risus.