Les ‘mute news’ : aucune preuve sur la toxicité des maïs génétiquement modifiés !

Nous avons évoqué en décembre 2013 les thèses défendues par quelques experts montrant les nuisances supposées des OGM Mute News(Organismes Génétiquement Modifiées) sensés être résistants aux Roundup. L'article de GE Séralini a été rétracté car les méthodes étaient mauvaises… toute une littérature a été générée autour de cette affaire dont l'objectif était de discréditer les OGM..  avec une stratégie de communication qui était excellente pour diffuser des alertes inutiles. De plus, l'article honteux a été republié en juin 2014 par une autre revue ! Il faudrait le rétracter à nouveau…. Que de fausses alertes avec des lobbies divers !

En lisant la revue Challenges, numéro 570 du 14 juin 2018, page 106, j'ai découvert l'information ci-jointe (copie écran). Lisez tranquillement, c'est très inquiétant, car certainement vrai.

Il existe effectivement des rapports sur des sites pour visualiser ces études Grace et G-Twyst.

J'ai regardé les conclusions de ces rapports, difficiles pour les non-toxicologues, mais assez clairs.

Le site de l'AFBV (Association Française des Biotechnologies Végétales) a un communiqué de presse (11 juin 2018) avec un titre explicite :

Trois expertises française et européennes invalident les résultats et conclusions de l’étude de GE Séralini sur les maïs OGM

Que de gaspillage, que de fausses controverses, que de conflits d'intérêts entourent l'équipe Séralini. Il devrait appeler Montagnier à la rescousse….   150 journalistes n'ont rien vu passer ……

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

– –

Vous pourriez aussi aimer

risus. libero. lectus id Praesent sem,