Bravo à l’Académie nationale de médecine qui met en ligne les rapports des séances très rapidement

C'est génial, le Bulletin de l'Académie nationale de médecine publie des numéros en ayant rattrapé des années de retard. Il Cacadémies'agit d'un effort remarquable pour lesquels nous félicitons l'équipe rédactionnelle, et les auteurs qui remettent des manuscrits à l'heure.

Tout va vite à l'Académie, par exemple des communications de la séance du 26 juin 2018 ont été mises en ligne le 28 juin 2018. BRAVO. Par exemple, un manuscrit intitulé "Experts, expertises, et liens d’intérêt en médecine" est intéressant. Il traite d'un sujet très complexe avec des réflexions dénuées de prises de positions orientées comme savent maintenant le faire des agences sanitaires comme la HAS. Je reprends volontiers la fin du résumé de ce manuscrit : "La collégialité de l’expertise minimise les risques que l’expertise soit entachée, mais expose à des influences prédominantes. L’indépendance de jugement et l’objectivité des experts peuvent et doivent être contrôlables et contrôlées par l’expertise méthodologique à partir de données factuelles et de leurs niveaux de preuve. De façon générale, c’est à l’organisme qui sollicite les experts de se garder des marges de manœuvre suffisantes pour déterminer des règles de comportement qui leur paraissaient adaptées aux questions particulières qui se posent. Le rôle d’expertise des Académies par l’indépendance de ses membres, leur pluridisciplinarité, leur déclaration de liens d’intérêt pourraient aujourd’hui en faire des instances privilégiées d’expertise."

C'est évident que le communiqué de presse de l'Académie national de médecine (2 juillet 2018) sur la maladie de Lyme nous rassure car la HAS fait peur aux experts ! Voici un extrait :  "L’Académie de Médecine souhaite à la lecture de ce document réagir vivement et exprimer clairement sa profonde déception. Loin de clarifier la situation, l’HAS voulant contenter tout le monde ne satisfait personne." J'ai évoqué les oies dorées de la HAS qui, pour Lyme, préfèrent les croyances à l'expertise scientifique. En effet, la HAS ne sait plus analyser la littérature….

Les articles ont tous une mention sur les liens d'intérêts des auteurs, BRAVO. Parfois, cela manque de clarté, comme "Les auteurs déclarent avoir effectué des interventions ponctuelles à la demande de la plupart des firmes pharmaceutiques impliquées dans le traitement du diabète" (page 1209, numéro 7-8-9 de 2017). C'est l'histoire que quand on a beaucoup de liens, il n'y a plus de conflits d'intérêts…  Parfois les déclarations sont oubliées (page 1227 du même numéro)

Félicitons surtout les rédacteurs en chef, J Cambier (page électronique 513/516 du même numéro), et JN Fiessinger (page électronique  1/516 du même numéro). Je ne dois pas être très adroit, car je n'ai pas trouvé sur le site internet les "Consignes détaillées" pour soumettre un manuscrit, annoncées en fin de chaque numéro.

Je me suis inquiété plusieurs fois des retards de ce bulletin, mais tout va mieux : BRAVO. J'ai reçu de très nombreux emails me critiquant, mais maintenant que je félicite l'Académie, vais-je recevoir un seul commentaire ???

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

2 commentaires

  • L’Académie communique dans sa Séance du 26 juin 2018 sur DocaMED : Application numérique d’enseignement et de documentation sur les médicaments et leurs indications thérapeutiques.
    Clairement unique en son genre, car « L’accès au service est réservé aux salariés/agents/étudiants des clients et partenaires de DOCAMED. »
    Malheureusement, [mon] adresse email ne correspond à aucun de nos partenaires référencés
    L’un des auteurs, P. Lechat, qui déclare être co-fondateur de la société DocaMED, n’explique pas ces restrictions d’utilisation ni en quoi l’Académie a vocation à communiquer sur un outil a priori utile mais aussi limité.

    Répondre
  • Pour nuancer le propos, je vais faire la demande d’accès à cet outil qui semble extrêmement intéressant, la question étant de savoir pourquoi son accès est limité

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer